Floriane

Floriane

Qui suis-je ?
Stéphanoise de 27 ans, je suis passionnée par la nature et c’est tout naturellement que j’ai dirigé mes études sur cette voie. J’ai obtenu mon master en écologie et éthologie en 2011 et je me suis formée à l’éducation à l’environnement et au développement durable.
Et Vrac en Vert ?
Une idée d’ouverture de commerce en tête depuis longtemps, une prise de conscience sur la question des pesticides et des déchets, une réflexion sur nos habitudes de consommation et de vie en général, et me voici à monter Vrac en Vert !
Mélanie

Mélanie

Qui suis-je ?
Stéphanoise de 26 ans, après une école de commerce spécialisée dans le développement responsable, plusieurs voyages humanitaires et une expérience dans le commerce équitable, je me suis spécialisée dans le développement durable et possède un master dans ce domaine.
Et Vrac en Vert ?
Je pense à entreprendre depuis longtemps. Mes expériences précédentes m’ont prouvé que l’on pouvait faire de belles choses en France et à Saint-Etienne en particulier. Une expérience en tant que chargée de développement durable m’a ouvert les yeux sur la question de la gestion des déchets et me voici associée à Vrac en Vert.
Marion

Marion

Qui suis-je ?
Après l’obtention d’un Master en management de projet international, et quelque temps à l’étranger ; je suis actuellement employé au sein de l’association Rues du développement durable. Je suis en charge de l’espace appelé « le réfectoire ». Le réfectoire est un tiers lieu où est servi chaque midi un menu bio, végétarien et local. De plus le réfectoire favorise depuis sa création la réduction des déchets et l’achat en vrac. À travers ce poste je me suis familiarisé avec la gestion des stocks en vrac et les différents produits que nous retrouverons dans notre magasin. Vrac en vert est particulièrement attendu par les différents acteurs de l’ESS stéphanois et les conso-acteurs.
Et Vrac en Vert ?
Je suis ravie de faire partie du projet, de pouvoir partager mon expertise concernant les acteurs locaux, (producteurs, maraichers) que j’ai eu l’occasion de côtoyer en participant à l’organisation du Salon Tatou Juste.
Je ne serai pas présente physiquement au quotidien à Vrac en vert, mais je soutiendrai mes associés concernant la communication et l’animation des lieux.